top of page
Rechercher

La jalousie : à consommer avec modération !

Dernière mise à jour : 24 mars



La jalousie est un thème récurrent qui traverse l'histoire de la littérature et de la mythologie, souvent incarnée par des personnages profondément marqués par cette émotion. Shakespeare, dans "Othello", la décrit comme le "monstre aux yeux verts", symbole de destruction, tandis que Proust et les récits de la mythologie grecque illustrent également ses ravages et ses conséquences parfois tragiques.


Cette émotion, bien qu'universelle, est source de douleur et de conflit, non seulement pour celui qui la ressent, mais aussi pour son partenaire. Ses impacts peuvent aller de simples désagréments à des actes de violence extrême.


Selon White (1981), la jalousie se manifeste par un mélange complexe de pensées, d'émotions et de comportements, née d'une menace perçue à l'estime de soi ou de la crainte d'une attirance entre son partenaire et un tiers, réel ou imaginaire. Hart and Lagerstee (2013) soulignent que les émotions qu'elle suscite varient grandement selon le contexte, incluant tristesse, colère, peur, ou anxiété.


Statistiquement parlant, la jalousie est un sentiment assez commun, avec une proportion significative de la population française s'identifiant comme jalouse à divers degrés (Statista, 2015). Elle transcende les cultures et les sociétés, suggérant une origine profondément enracinée dans la nature humaine.


Les recherches indiquent que plusieurs facteurs peuvent influencer la propension à la jalousie, y compris le style d'attachement et l'estime de soi. Les personnes avec un attachement insécurisé et une faible estime de soi sont généralement plus enclines à ressentir de la jalousie (Martinez-Leon, 2017).


Comment modérer la jalousie ?


Certains travaux, comme ceux de Guéguen (2009), reconnaissent à la jalousie un rôle potentiellement positif dans la dynamique de couple, en autant que celle-ci soit contenue et exprimée sainement. Elle peut, dans une certaine mesure, contribuer à la stabilité et à la longévité de la relation. Cependant, lorsque la jalousie dépasse un certain seuil, elle devient insoutenable et peut finalement mener à la rupture.


Pour atténuer les sentiments de jalousie, il est conseillé de travailler sur l'amélioration de l'estime de soi et de développer un style d'attachement plus sécurisé. Ce processus peut aider à mieux gérer ces émotions et à favoriser des relations plus saines et équilibrées.

La jalousie, loin d'être une preuve d'amour, reflète plutôt les vulnérabilités et les incertitudes personnelles.


Conclusion : soyez jaloux, mais avec modération !


Bibliographie

Croucher, S., Homsey, D., Guarino, L., Bohlin, B., Trumpetto, J., Izzo, A., Huy, A., & Sykes, T. (2012). Jealousy in Four Nations : A Cross-Cultural Analysis. Communication Research Reports, 29, 353‑360. https://doi.org/10.1080/08824096.2012.723273


Guéguen, N (2009). Être jaloux : Un peu, beaucoup, à la folie | Cerveau & Psycho. (s. d.). Consulté 19 juillet 2022, à l’adresse https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/emotions/etre-jaloux-un-peu-beaucoup-a-la-folie-3356.php


Hart, S. L., & Legerstee, M. (2013). Handbook of Jealousy : Theory, Research, and Multidisciplinary Approaches. John Wiley & Sons.


La jalousie dans la mythologie. (2020, mars 29). Polissonneries. https://polissonneries.com/2020/03/la-jalousie-dans-la-mythologie/


Les Français et la jalousie en amour 2015. (s. d.). Statista. Consulté 21 juillet 2022, à l’adresse https://fr.statista.com/statistiques/510057/degre-jalousie-francais/


Martinez-León, N., Peña, J., Salazar, H., García, A., & Sierra, J. (2017). A systematic review of romantic jealousy in relationships. Terapia Psicologica, 35, 203‑212. https://doi.org/10.4067/s0718-48082017000200203


White, G. L. (1981). Jealousy and Partner’s Perceived Motives for Attraction to a Rival. Social Psychology Quarterly, 44(1), 24‑30. https://doi.org/10.2307/3033859


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page